La Route des Grandes Alpes

route des grandes alpes

 

Départ : Thonon-les-Bains
Arrivée : Menton
Distance totale : 700 km (pouvant être divisées en 4 étapes principales)

 

Traversant les Alpes françaises du nord au sud sur quasiment 700 km, la route des Grandes-Alpes est un itinéraire prestigieux qui vous fera découvrir des panoramas majestueux en vous faisant passer par 17 cols parmi le plus hauts des Alpes françaises.

Vous invitant au voyage à travers des territoires au patrimoines naturel et culturel exceptionnels, cet itinéraire commence aux abords du lac Léman, à Thonon-les-Bains, et se termine à Menton, le tout en passant par des endroits magiques comme les parcs de la Vanoise ou du Mercantour, ou encore la vallée de la Tarentaise et le Briançonnais.

Dédié aux amoureux de la conduite comme aux plus gourmands (et gourmets ??…) d’entre nous, vous découvrirez au fil des routes sinueuses des paysages grandioses de haute montagne mais aussi, au fil des vallées, des cultures et des spécialités gastronomiques locales.

Ouverte intégralement de juin à octobre, la Route des Grandes Alpes vous accueille dès la fonte des neiges qui bloque les plus hauts cols durant l’hiver. Les meilleures périodes pour l’apprécier sont le printemps ou le mois de septembre, lorsque la route est à vous et que la nature alpine révèle toute sa richesse. Depuis la Haute-Savoie jusqu’aux Alpes-Maritimes, vous traverserez successivement les massifs du Chablais, du Beaufortain, de la Vanoise, des Cerces, du Queyras, de l’Ubaye et du Mercantour. Ce sera aussi l’occasion de tutoyer les hauts sommets glaciaires de la chaine du mont Blanc et du massif des Ecrins, emblèmes des Alpes françaises.

 

ETAPE 1 : DU LAC LEMAN A LA TARENTAISE (Thonon les Bains – Saint Jean de Sixt – Beaufort – Bourg Saint Maurice)  –  184 kms  –  5h30

 

plan route des grands alpes 1

 

  • Une belle traversée du massif du Chablais vers les Aravis 

Départ : Thonon-les-Bains

– Puis via D902 suivre Gorges de la Dranse

– Les Gets

– Taninges

– Cluses

– Prendre D1205 jusqu’au rond point du Mont Blanc

– Prendre D4 vers Le Reposoir

– Col de la Colombiere

– Le Grand Bornand

Arrivée : Saint-Jean-de-Sixt

Distance 91 kms

Durée en voiture 2h45

 

  • A la découverte des alpages via les Aravis, le Val d’Arly et le Beaufortain

Départ : Saint-Jean-de-Sixt

– Puis via la D909 suivre La Clusaz

– Col des Aravis

– La Giettaz

– Flumet

– Puis D218B vers Notre-Dame-de-Bellecombe

– Col des Saisies

– Les Saisies

Arrivée : Beaufort

Distance 51 km

Durée en voiture 1h30

 

  • Au coeur du Beaufortain : entre eaux et forets

Départ : Beaufort

– Prendre la D925 en direction du Lac de Roselend

– Puis continuer sur la D902 jusqu’à Bourg-Saint-Maurice

Arrivée : Bourg-Saint-Maurice

Distance 42 km

Durée en voiture 1h15

 

 

ETAPE 2 : DE LA VALLEE DE LA TARENTAISE AU BRIANCONNAIS (Bourg Saint Maurice – Lanslevillard – Saint-Michel-de-Maurienne – Col du Lautaret – Briançon)  –  200kms  –  5h10

 

plan route des grands alpes 2 

 

  • Au Coeur de la Vanoise, via le col de l’Iseran (le plus haut des alpes!)

Départ : Bourg-Saint-Maurice

– prendre la D1090 jusqu’à Séez

– puis continuer sur la D902 direction Sainte-Foy-en-Tarantaise

– Val d’Isère

– Col de l’Iseran

– Bonneval sur Arc

– Bessans

Arrivée : Lanslevillard

Distance 77 km

Durée en voiture 1h45

 

  • Traversée de la vallée de la Maurienne, aux portes de la Vanoise

Départ : Lanslevillard

– Prendre direction Lanslebourg-Mont-Cenis

– Puis via D1006 direction Termignon

– Sollières Sardières

– Continuer D1006 à proximité de Bramans

– Modane

– Fourneaux

– Freney

– Orelle

Arrivée : Saint-Michel-de-Maurienne

Distance 50 km

Durée en voiture 1h15

 

  • Etape mythique, avec l’ascension de 2 cols: le Télégraphe et le col du Galibier

Départ : Saint-Michel-de-Maurienne

– Prendre la D902 direction Saint-Martin-d’Arc

– Col tu Télégraphe

– Valloire

– Continuer la D902 jusqu’au Col du Galibier

Arrivée : Col du Lautaret

Distance 45 km

Durée en voiture 1h30

 

  • Descente de la vallée de la Guisane, au coeur du Parc naturel des Ecrins

Départ : Col du Lautaret

– Continuer sur D1091 vers Le-Monétier-Les-Bains

– La Salle les Alpes

– Saint Chaffrey

Arrivée : Briançon

Distance 28 km

Durée en voiture 0h40

 

 

ETAPE 3 : DU BRIANCONNAIS AU MERCANTOUR (Briançon – Guillestre – Barcelonnette – Guillaumes – Saint-Sauveur de Tinée)  –  206kms  –  5h30

 

plan route des grands alpes 3 

 

  • A la découverte du massif du Queyras, par le col de l’Izoard et les gorges du Guil

Départ : Briançon

– Continuer sur la D902 direction Cervières

– Col d’Izoard

– Arvieux

Arrivée : Guillestre

Distance 49 km

Durée en voiture 1h30

 

  • Entre Queyras et Ubaye, par les « mexicaines »

 Départ : Guillestre

– Suivre la D900 direction Vars

– Col de Vars

– Saint-Paul-sur-Ubaye

– La Condamine-Châtelard

– Jausiers

Arrivée : Barcelonnette

Distance 50 km

Durée en voiture 1h15

 

  • Suivons le Var et entrons dans le Parc national du Mercantour !

Départ : Barcelonnette

– Uvernet-Fours

– Continuer sur la D902 direction Col de la Cayolle

– Puis prendre la D2202 via Entraunes

Arrivée : Guillaumes

Distance 62 km

Durée en voiture 1h30

 

  • Descente vers la vallée de la Tinée et vue magique sur le Mercantour. 

Départ : Guillaumes

– Prendre la D28 en direction de la station de Valberg

– Beuil

– Puis prendre la D30 pour passer le Col de la Couillole

– Roubion

Arrivée : Saint-Sauveur-sur-Tinée

Distance 45 km

Durée en voiture 1h15

 

 

ETAPE 4 : DU MERCANTOUR A LA MER MEDITERRANNEE (Saint-Sauveur-sur-Tinée – Sospel – Menton)  –  107kms  –  3h15

 

plan route des grands alpes 4

 

  • Cols, fortifications et villages traditionnels, en passant par le Turini…

Départ : Saint-Sauveur-sur-Tinée

– Col de Saint-Martin

– Saint-Martin-Vésubie

– Roquebillière

– La Bollène-Vésubie

– Col du Turini

– Moulinet

Arrivée : Sospel

Distance 82 km

Durée en voiture 2h30

 

  • En route pour la Méditerranée

Départ : Sospel

– Prendre la D2566 en direction du Col de Castillon

Arrivée : Menton

Distance 25 km

Durée en voiture 0h45

 

 

20 Comments

  1. Un bel itinéraire que j’ai fait début septembre de cette année, avec mon petit fourgon aménagé « passe-partout », dans le sens Sud/Nord. Ne pas hésiter à prendre son temps et éviter le mois d’août. Beaucoup de motards (allemands surtout qui « s’amusent » à faire le maximum de cols dans la journée … débiles …).
    Je vais essayer de le faire à nouveau l’année prochaine, en sens inverse, fin juin, début juillet, pour profiter de la floraison.

    • Bonjour,
      Je compte faire cette route l’année prochaine. Est ce qu’avec un camping car de 7.5 m c’est facilement faisable ?

      • Bonjour Michel Je vois que nous sommes nombreux a vouloir faire cette route…j ai comme vous demandez conseil a Mr Arzel.(voir post plus bas) qui je pense est de bons conseils…Qu’avez vous décider finalement.?

  2. Bonjour Michel,

    C’est faisable, maintenant dire « facilement » …. J ai rencontré quelques camping-cars qui roulaient bien, d’autres qui n’avançaient pas et qui n’avaient pas le « fair-play », quand ils en avaient la possibilité, de se garer quelques instants, pour laisser passer le petit bouchon qui s’était formé derrière ….. Tout dépend :
    – de votre habitude à conduire ce camping-car ;
    – de son moteur (s’il n’a pas de turbo, faut laisser tomber …) ;
    – de votre aptitude à conduire sur des routes sinueuses, parfois étroites, avec de nombreuses épingles à l’approche des cols, épingles qu’il faut aborder à gauche tout en regardant ce qu’il vient en face ;
    – des freins de votre véhicule (à vérifier avant de partir) à ménager dans les descentes en évitant les freinages trop longs.
    La route est ouverte à partir du 15, 20 juin, selon les derniers enneigements, jusqu’à mi-octobre, à peu près.
    Sur internet, il y a un site intéressant « La Route des Grandes Alpes, Légendaires route des Cols, du Léman à ….. » ….. très intéressant, téléchargeable. Egalement aux éditions Ouest-France, un livret très bien fait (dans les 25 €).
    Si vous avez votre CC bien en main, çà devrait aller. C’est un très bel itinéraire à faire en prenant son temps. Les étapes du site internet ne sont qu’indicatives ….
    Si vous voulez d’autres renseignements, n’hésitez pas.
    Amicalement.

    Yves ARZEL.

  3. Bonjour yves j envisage de faire cette route en juin avec notre c car 7.40 + 1 remorque freinee av une petite ligier be up 330kgs dessus total du convoi 11.20m c.car moteur 160cv boite robotisee. Qu en pensez vous?

  4. Ce n’est pas raisonnable, à mon avis,
    J’ai déjà répondu précédemment (25.12.2016) à Michel PIGEARD, qui partait avec un CC de 7m50. Prenez connaissance de ce commentaire.
    Vous avez une bonne motorisation sur votre CC, mais vous avez un ensemble roulant de 11 mètres 20. Votre remorque est freinée d’accord, mais il y a des endroits où vous devrez laisser passer, en mordant sur le bas-côté, avec le vide ou le rocher, pas loin et d’autres ou vous devrez reculer.
    Je vous vois mal négocier certaines épingles, sur des routes pas très larges, avec votre ensemble.
    Votre PTRA risque aussi de vous créer des problèmes.
    Non, sincèrement, je vous le déconseille. Vous ne serez pas assez manœuvrant.
    Cet itinéraire doit rester ce qu’il est : un plaisir pour tous. Autant pour vous que pour les autres.
    Allez voir sur internet, « La Route des Grandes Alpes ». Vous avez le circuit détaillé que vous pouvez télécharger au format PDF.

    Amicalement.

    Yves ARZEL.

  5. Bonjour Yves
    Je compte démarrer le circuit le 13 mai, mais je suis un peu perplexe concernant le temps et les températures. Est ce que ce n’est pas un peu trop tôt ?
    La 2 éme possibilité est à partir du 11 Juillet, mais à cette date est ce qu’il y a beaucoup de monde ?
    Merci de votre réponse

  6. Bonjour Michel,

    En général la plupart des cols ouvrent fin mai et les plus hauts (Iseran, Galibier, Isoard) ne sont accessibles que mi-juin, voire vers le 20 juin. Renseignez vous auprès des Offices de Tourisme des villes proches des cols les plus élevés.
    Le mois de mai est agréable car, en général, il fait assez beau (il peut y avoir encore de petites chutes de neige) et la montagne est encore un peu enneigée …. mais certains cols aussi …. Vous pouvez faire le circuit par tronçons et prendre des variantes par des fonds de vallées. Températures fraîches sans doute, la nuit et le matin …
    Juillet ??? Un peu plus de monde très vraisemblablement.
    ATTENTION : le 20 juillet, étape du Tour de France en plein dedans (Briançon – Col de l’Izoard). Si vous êtes un fan du Tour …..
    Août déconseillé.
    Attention, ce que je vous dis, c’est ce que j’ai lu dans différents documents que j’ai consultés.
    Personnellement, je l’ai fait l’année dernière, début septembre, en VW T5 aménagé. J’ai volontairement évité Août, mais en Juillet, je l’aurais fait.
    D’ailleurs, je pense que je ferai à nouveau cette route à partir de la dernière décade de Juin…Jolie flore des Alpes.
    Prenez votre temps, le temps de vivre …, « dégustez » votre projet à votre rythme et si le Tour de F vous ennuie, laissez le passer … arrêtez vous un jour ou deux.

    Bonne route, bonne balade …

    Amicalement.

    Yves ARZEL.

  7. A l’attention de Michel PIGEARD,

    Bonsoir Michel,

    Merci de me tenir au courant quant à la concrétisation de votre projet.
    Vous nous le raconterez et nous donnerez quelques « tuyaux » que vous aurez glanés,
    par-ci, par-là.
    Bonne soirée.
    Amicalement.

    Yves.

  8. A l’attention de Monsieur CAMUSARD,

    Bonsoir,

    Excusez-moi, j’ai oublié votre prénom …..
    Comme je le disais à Michel Pigeard, quand vous aurez décidé quelque chose,
    merci de me tenir au courant.
    Vous nous raconterez çà.
    Je suis preneur de tout bel itinéraire et de tous conseils également.
    Bonne soirée.
    Amicalement.

    Yves.

  9. Et bien mon prénom c’est joel mais importe. Nous avons donc décidés de partir sans la remorque et nous partons le 26 mai mais avant Thonon nous passons quelques jours a vichy dans la famille. Ensuite une bonne halte a Thonon au bord du lac dans un camping donc nous attaquerons la route vers le 5 juin. Nous voulons faire le trajet cool. Avez vous quelques endroits a nous indiquer pour les haltes et le panorama. Après l’arrivée sur la cote d’azur je pense qu’ilest difficile de se poser nous pensons retourner a Vileneuve Loubet plage dans un camping pour visiter a nouveau Nice et Cannes c’est facile avec le bus et le train qui longent la côte. Ensuite nous reprendrons la route de la lavande. Merci pour tout.

  10. Bonsoir Joël ,
    Des endroits à vous indiquer pour des haltes … pour la nuit ? Pas vraiment. En général, je m’arrête dans des petits campings ou sur des aires naturelles, quand j’en trouve. Sans faire de pub, j’utilise le guide de la FFCC que je trouve très complet. J’ évite les aires de CC, parce que avoir un fourgon aménagé « passe partout » ou presque, veut dire aussi « pas de douche » …
    Le panorama … si vous êtes un amoureux de la nature … il est partout. Vous le découvrirez au fur et à mesure du trajet, mais dans le sens inverse de moi, puisque je l’ai fait dans le sens Sud Nord et en plus, à cette saison, vous aurez l’avantage de bénéficiez de la flore alpine (en retard par rapport aux autres régions …).
    Je ne peux pas vous faire le détail de l’itinéraire, ce serait beaucoup trop long et le modérateur du site n’apprécierait peut-être pas.
    Je peux vous conseiller de vous équiper de cartes et non pas de « book », pas pratique. La Michelin 721, France entière, ou la Michelin 725, France Sud, sur laquelle vous tracerez votre itinéraire complet. Puis vous « peaufinerez » avec les Michelin au 1/150.000 – 328 (Ain, Hte Savoie) – 333 (Isère Savoie) – 334 (Alpes de Hte Provence) – 341 (Alpes Maritimes).
    Quand vous serez à Guillaumes (06), allez à PEONE (6Kms), çà vaut le coup d’ œil. Toujours de Guillaumes, il est à mon avis très intéressant de sacrifier Valberg et de faire le « U » Gorges de Daluis, Entrevaux, Puget-Theniers, Gorges du Cians pour rejoindre l’itinéraire au BEUIL. MAIS, j’insiste sur le MAIS …. renseignez vous à l’ OT de Guillaumes, par exemple, sur la hauteur limite, dans les gorges.

    Bonne balade, avec le soleil ….

    Amicalement.

    Yves.

  11. Mercu Yves pour ces bons conseils. Au niveau des cartes j ai déjà celles indiquées. j’ai fais le trajet. J’ai bien noté pour Guillaumes (06) c’est surtout cette région que nous connaissons le moins. Merci.
    Cordialement Joël !

  12. Hello Joël CAMUSARD et Michel PIGEARD, comment allez-vous ?
    Racontez-moi un peu votre escapade, chacun de votre côté, de ce bel itinéraire qu’est la Route des Grandes Alpes.
    J’espère que vous vous êtes régalés.
    A bientôt de vos nouvelles.

    Cordialement.

    Yves ARZEL.

  13. Oui Yves vous avez raison il faut en parler de cette route mythique ! Notre périple nous l’avons fait sur 3 semaines en camping car. le vendredi 2 juin départ de Thonon les Bains arrivés a Menton le 23 juin. Nous avons profités au maximum de cette belle nature qui a cette époque en haute montagne s’éveille. fleurs et marmottes a travers cette neige encore présente c’était formidable. Nous avons pu faire 14 cols avec le camping car et celui de la Cayolle et de Turini avec une voiture de location car c’était trop juste en ht en raison de tunels et aussi de travaux sur le réseau routier. Nous avons fait de grandes ballades en montagne et visiter l’arriere pays niçois que nous connaissions moins. C’est vraiement à faire avec un bon chauffeur….(merci à mon homme) et a cette période car pas trop de monde. Cependant attention aux motards et aux cyclistes. Nous avons aussi assistés à la monté en Alpage des moutons et des vaches et profités des produits du crue rencontrés des gens qui s’investissent pour leur terroir et aussi des camping caristes car c’est un peu plus chaque année qui se lancent dans l’aventure. Voila si vous voulez des renseignements complémentaires ce sera avec plaisir.

    • Bravo Marie Luce et Joël CAMUSARD et merci pour ce descriptif.
      En fait, la période que vous avez choisie est peut-être la meilleure, car, hormis des travaux routiers et un éventuel risque de neige pour le ou les cols les plus exposés, vous avez eu le bonheur de profiter de la flore alpine, des marmottes et de la montée des bêtes en alpages. En plus vous avez pris votre temps pour vous régaler.
      J’avais fait cet itinéraire à partir de début septembre mais à part les rhodos, il n’y a plus beaucoup de fleurs. Je vais envisager une variante en juin …
      Cette année, j’ai fait le Grand Tour de Suisse, 1600 Kms, mais je ne peux pas en parler sur « Belles Routes de France », sinon, je vais « me faire tirer les oreilles » par le modérateur …
      Bonne continuation et de belles balades en perspective.

      Cordialement.

      Yves ARZEL.

      • Bonjour Yves, nous serons ravis d’avoir votre retour sur le Grand Tour de nos voisins Suisses!! Au contraire, nous ne sommes pas sectaires chez Belles Routes de France 🙂
        Bonne journée

  14. Bonjour, c’est une route que j’aimerais faire en voiture ancienne (Peugeot 203) mais pas en intégralité car pas assez de temps dispo, quelle est la partie la plus jolie si il y en a une? Y a t-il quelque part où dormir tous les 150 kms environ?
    Cordialement

    Cyrille Vial

    • Bonjour Cyrille, l’etape 3 nous parait la plus interessante des 4, meme si toutes presentent un intérêt. Aucun problème pour s’arreter tous les 150kms, de tres bonnes tables et chambres d’hote jalonnent ce bel itinéraire. Profitez bien de ces magnifiques paysages 😉

Laisser un commentaire